Organiser ses traitements

traitements PMA

S’il y a bien une chose qui me semblait parfois compliquée (en plus de tout le reste), c’était de m’organiser pour la prise de mes traitements médicaux.
En temps normal, je ne prends quasiment jamais de médicaments, j’ai choisi de privilégier des méthodes plus naturelles pour soigner les bobos du quotidien.  Résultat : lorsque j’ai reçu la liste interminable des médicaments à prendre, j’ai cru que j’allais tomber de ma chaise!

La première pensée que j’ai eu à ce moment-là, c’était « comment vais-je réussir à ne rien oublier ?! ».   J’avais tellement peur de louper quelque chose, que je notais tout partout (et cela me semblait même encore confus quelque fois!).  Et c’est bien dommage que cette partie-là vienne s’ajouter à tout ce qu’on doit déjà vivre.  Parce qu’en plus de l’oubli éventuel, vient se rajouter la culpabilité sous-jacente.  Eh oui, si le traitement venait à ne pas fonctionner parce que j’ai mal pris mon traitement ?!  Tout ça serait de ma faute…

Et lorsque j’ai parlé de ça à l’une de mes amies, Garance Wauthier, conseillère en organisation et créatrice du site www.avenuew.be, on a immédiatement pensé qu’il fallait vous donner des astuces pour vous éviter de ressentir ça.

Voici donc quelques conseils pour organiser la prise de votre traitement facilement et sans stress :

Pour vos rendez-vous médicaux :

Conseil n°1 : encodez directement TOUS les numéros de téléphone utiles dans votre téléphone et ce, dès le premier rendez-vous. Ca vous évitera un pic de stress lorsqu’il faudra appeler l’hôpital pour avoir des résultats (c’est toujours dans ces moments-là que vous ne trouvez plus le papier sur lequel vous avez indiqué le numéro…)

Conseil n°2 : Utilisez un calendrier partagé pour encoder les rendez-vous médicaux. Même si votre moitié ne peut se rendre à l’hôpital avec vous, il sera automatiquement au courant de vos rendez-vous. Dans la plupart des smartphones, vous savez envoyer des invitations lorsque vous encodez votre rendez-vous.

Pour vos traitements :

Le respect et la constance des horaires sont primordiaux dans votre traitement. Voici donc quelques astuces pour ne rien oublier… sans devoir y penser sans arrêt.

Conseil n°3 : Analysez votre style de vie et choisissez les « horaires » en fonction afin d’avoir le moins de contraintes possibles.
Exemple pour le Spray nasal : vous devrez en prendre 3 fois/jour à heures fixes, pendant plusieurs semaines. Assurez-Vous donc que le schéma que vous allez mettre en place est le mieux choisi par rapport à vos habitudes : si vous vous levez tous les jours à 6h, choisissez ce premier créneau pour la 1ère inhalation. Vous aurez donc un schéma 6h-14h-22h, même le week-end. 
Et n’oubliez pas qu’entre 6h et 7h, il y a aussi tous les intervalles 6h15, 6h20, 6h30,…

Conseils n°4 : Abusez des rappels de votre smartphone. Encodez les heures précises, avec une récurrence quotidienne.

alarme-traitements

 

Conseil n°5 : Imprimez votre étiquette pour ne plus vous tromper de côté!  Il est souvent important de changer de côté pour prendre son traitement (que ce soit pour des injections ou pour le spray nasal par exemple).
Une fois votre étiquette imprimée, indiquez les dates, les heures et le côté de votre traitement (G pour gauche et D pour droite).
Ensuite collez-là sur la boîte de votre médicament par exemple.

 

Conseil n°6 : Préparez vos injections ou renseignez-vous sur les infirmières à domicile!
Faire les injections soi-même est souvent une source de stress (je suis passée par là!).  Je ne m’étais jamais faite d’injection et sans avoir particulièrement peur des piqûres, je ne me sentais pas très à l’aise (d’autant que j’avais à peine reçu un papier explicatif pour le moins sommaire…).  Je me suis donc retrouvée à faire des recherches pour voir si des tutoriels existaient sur internet, j’en ai trouvé plus ou moins.  Pour vous sentir plus à l’aise, cliquez ici pour consulter des tutoriels en fonction de vos traitements

Et pour celles qui n’ont aucune envie de tenter l’expérience, entre stresser toute la journée en sachant que l’on doit se faire une injection importante, soi-même, le soir ou faire appel à une professionnelle qui vous rassurera, le choix peut être vite fait! renseignez-vous donc au plus vite sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Conseil n°7 : équipez-vous d’une poche isotherme!  Lorsque je me faisais mes injections, j’avais malgré tout décider de garder une vie sociale et donc il arrivait fréquemment que je sois sur la route au moment de faire ma piqûre.  Je me souviens m’être cachée dans les toilettes chez des amis ou au resto! Un grand moment… ; D
Il est fréquent d’entendre que certains traitements doivent rester au frigo (posez la question à votre médecin ou à votre pharmacien), alors dans le doute, prévoyez une pochette isotherme.

Conseil n°8 : notez sur la boîte jusque quand vous aurez du stock lorsque vous recevez vos médicaments. Exemple: vous avez une boîte de 30 comprimés, vous devez en prendre 3/jour. Si vous entamez la boîte le 15/10, vous savez que le 24/10 au soir, vous serez à court de médicament.
Encodez alors un rappel dans votre téléphone, 2 ou 3 jours avant, afin de recommander des médicaments à temps (et sans stress).

 

J’espère que ces astuces vous seront utiles!

Et merci à Garance Wauthier pour ses précieux conseils!

 

Garance - Avenue W

 

Avenue W Original

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Recevez GRATUITEMENT
3 vidéos :
« Activez les déclencheurs de la fertilité »





Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT ! Accédez gratuitement à l'atelier vidéo : Essais bébé - 5 pièges à éviter pour booster votre fertilité -->Cliquez ici