Le couple face à la PMA

COUPLE PMA

 

Les couples s’interrogent souvent face à la difficulté : « A quoi bon rester ensemble si on ne peut pas fonder une famille ? ». Souvent, quand on est soi-même étiqueté infertile, on culpabilise par rapport à l’autre, au point d’ imaginer de le/la quitter pour ne plus être un obstacle à son désir d’enfant.

Pendant tout le temps que dure le parcours PMA, le couple est ou sera soumis à rude épreuve. Il y a tout d’abord le stress et l’inquiétude liés tout simplement au doute : on se demande si on parviendra à devenir parents un jour ? Il y a des jours où le doute l’emporte sur l’espoir. Dans ces moments là, le moral n’y est pas, et quand on est déprimé et triste, on n’est pas forcément facile à vivre!

Les difficultés logistiques à affronter pour assumer les traitements, les arrêts de travail, les pertes de salaires qui peuvent en découler, les déplacements à faire pour les examens, les ponctions,… Tous ces éléments peuvent jouer sur le moral et sur son couple.

Toutefois, selon plusieurs études, les couples qui ont eu un bébé, après avoir connu ces difficultés, ont plus de chance de rester avec leur partenaire dans les années qui suivent.
C’est une bonne nouvelle non ?!

 

Voici quand même 5 conseils pour protéger ton couple :

 

1. Consulter un spécialiste en infertilité

Avant de penser qu’on puisse être infertile, il est primordial de consulter un spécialiste.
Bien sûr, personne n’a envie de passer tous ces examens et de mettre sa pudeur au placard.
Et pourtant, cette étape est cruciale.

2. Vivre sa vie

Une grossesse est rarement immédiate (même en dehors de tout parcours PMA). Vivre normalement n’est pas toujours facile parce qu’on anticipe les moindres prises de risque (vacances à l’étranger, sport, etc.), qu’on ignore dans quel état d’esprit on sera après tel ou tel examen, après tel ou tel résultat.
Et pourtant mettre sa vie entre parenthèse est loin d’être une solution.  Continuez à faire des choses pour vous, sans constamment penser à demain.

3. COM-MU-NI-QUER !

Plus vous échangerez sur le sujet, mieux vous surmonterez cette épreuve.  Oser dire ce qu’on ressent dans son corps et dans sa tête, même si c’est douloureux.

4. Rester amants

Le parcours en PMA est une épreuve, à la fois sur le plan physique et sur le plan mental.
La fatigue, les contraintes du traitement et les modifications du corps de la femme (à cause des stimulations hormonales) ne favorisent pas les câlins sur l’oreiller…
Multipliez les dîners aux chandelles, les escapades en amoureux, les massages, etc. Bref, tout ce qui peut vous rapprocher.

5. Déculpabiliser

Si l’un ou l’autre est diagnostiqué infertile, cela peut vite être perçu comme une «faute». Et quand aucune cause n’est identifiée (dans 15 à 20 % des cas), c’est encore pire. Dites-vous que si vous vous engagez sur cette voie, c’est parce qu’il/elle veut un enfant avec vous (et pas avec un-e autre!). Culpabiliser ne sert à rien si ce n’est qu’à renforcer le côté négatif…

 

Et vous ? quelles sont vos astuces ?

 

 

 

 

 

Enregistrer

Découvre comment doubler tes chances de succès pour tes essais bébé





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT ! Accédez gratuitement à l'atelier vidéo : Essais bébé - 5 pièges à éviter pour booster votre fertilité -->Cliquez ici