Infertilité : ce corps qu’on a du mal à accepter…

Vous êtes nombreuses à me dire qu’on vous demande de perdre du poids avant de commencer vos traitements ou que le rapport avec votre corps est compliqué.  Pour être passée par là, j’avais moi aussi beaucoup de difficultés avec mon corps qui refusait de donner la vie.
Pour vous aider et répondre à vos questions, j’ai fait appel à Déborah de www.debbysharing.be
Une jeune femme extraordinaire, qui aide les femmes à mieux se sentir dans leur corps.

Pineux-Deborah-70kilos-quisuisje

Déborah, peux-tu nous dire ce que tu fais exactement ?

Pour aider les femmes à accepter leur corps tel qu’il est, j’aide à voir les choses différemment.

La société nous pousse à changer notre corps (régimes et sport) et seulement après on pense qu’on sera satisfaite de celui-ci.  J’invite les femmes à accepter leur corps tel qu’il est et ensuite lui apporter ce dont il a besoin au quotidien (activité physique et hygiène de vie sur du long terme).

L’amour de soi ne devrait pas avoir de conditions. Quand on aime l’autre on fait tout pour qu’il soit heureux.

C’est mon intention, aider les femmes à accepter leur corps, à l’écouter d’avantage et du coup, à savoir ce dont il a besoin pour être en pleine santé et vitalité.

Au final je pense qu’on cherche toutes à rayonner de santé et à être vivante, n’est-ce pas ?

Pour cela je propose de sortir de la tête et d’entrer dans le corps et de changer les choses petit à petit avec des petites actions, un pas après l’autre. Changer certains aspects du quotidien avec des tas de trucs et astuces qui font bouger les choses à l’intérieur de soi aussi (et surtout).

 

Penses-tu que (hormis l’alimentation bien sûr), l’origine de l’excès de poids peut être liée à un blocage psychologique ?

Je pense que même notre manière de manger est liée à un aspect psychologique. Notre corps est le reflet de ce qui ce passe dans notre tête. Que l’on soit fine ou ronde, tout dépend de notre mental, de nos pensées. Nous sommes créatrices de notre réalité. C’est là qu’il est intéressant d’apprendre à lâcher prise et à passer plus dans le corps et nos sensations via la méditation par exemple ou le mouvement conscient.

Notre corps est un excellent allié et chaque pathologie, chaque maladie est un signal de notre corps qui nous invite à revenir à l’essentiel et à l’écoute de notre soi intérieur et surtout à changer quelque chose qui ne nous convient pas.

Voici mon exemple, j’ai été en surpoids pendant plus de 2 ans, j’ai commencé à prendre du poids car je mangeais énormément de sucre et de gras parce que je voulais combler un vide en moi, je me sentais seule et abandonnée.  Maintenant (des années après) j’ai encore cette tendance à manger quand je me sens seule ou en insécurité et hop je reprends quelques kilos.  Le Dr Stéphane Clerget a écrit un livre justement à ce sujet, les kilos émotionnels et ce n’est pas le seul à penser que les problèmes de poids sont liés à une l’émotionnel.

 

Parle-nous du Nia et en quoi cela peut aider les personnes qui souffrent d’infertilité ?

Le NIA, c’est une séance de fitness dansée où la dimension de pleine conscience est présente. C’est une invitation à être pleinement connectée à son corps pendant qu’il est en mouvement.

Il est évident qu’il faut connaître la chorégraphie pour arriver à être en totale connexion pendant le mouvement et de ne plus être dans la tête.

J’ai une ancienne participante qui est tombée enceinte après quelques mois de participation aux séances de NIA. Elle m’a fait comprendre que cela faisait quelques années qu’elle essayait d’avoir des enfants et que le NIA l’avait peut être aidée à réaliser son souhait.

J’aime croire que oui, le fait de l’avoir guidée dans cette reconnexion à son corps à travers le mouvement l’a aidé à être plus à l’écoute, plus en accord et plus consciente de son corps dans sa totalité.

 

Plusieurs lectrices ont besoin de perdre du poids pour être admise en PMA.  Bien sûr, cela ajoute un sentiment de culpabilité énorme et lourd à porter (je suis infertile parce que je suis en excès de poids).  Peux-tu les aider ?

Comme on vient de le dire plus haut, l’excès de poids est souvent lié à un aspect émotionnel.  Il est vrai qu’il est possible de revoir l’alimentation et l’activité physique pour commencer le processus.  Mais ce n’est que résoudre temporairement la situation.  Il est important de découvrir quelle est l’émotion qui fait qu’elles sont en surpoids.

La culpabilité ajoute un poids supplémentaire au niveau du moral et du coup au niveau du poids du corps aussi.  La culpabilité n’arrange rien, c’est une émotion à vite laisser de côté pour s’alléger et se poser les bonnes questions.

Je peux les aider à se poser ces questions, à passer à l’action car c’est en changent d’attitude qu’on obtient des résultats différents.

En plus : Un super livre pour comprendre rapidement dans quel schéma on se trouve par rapport au surpoids c’est « Arrête de te battre tu vas encore grossir ! » de Christelle Dallerac, c’est un guide pratique qui permet très simplement de savoir quelles émotions nous font grossir.

 

Tu sais que très souvent, lorsqu’on est infertile, on a beaucoup de mal à accepter ce corps qui refuse de donner la vie.  As-tu un conseil à leur donner ?

Le défi ici est le même qu’une femme qui est en surpoids et qui déteste son corps car elle veut être plus mince.

Regarder les choses sous un autre angle, c’est la clé. Apportez de l’amour, de l’écoute et de la tendresse à votre corps. Car même s’il ne vous apporte pas satisfaction tout de suite, il vous permet de vivre et d’expérimenter cette vie.

C’est l’occasion de mettre la priorité sur votre corps, ce qui fonctionne déjà super bien, car c’est en lui que l’enfant souhaité va être créé à un moment ou à un autre. Chouchouter votre corps, donner lui de l’amour inconditionnel, soyez à l’écoute et apportez-lui ce dont il a besoin pour bien préparer le terrain de la fécondation. Envoyez un maximum de bonnes énergies et il va réagir positivement.

Avez-vous déjà entendu parler de Masaru Emoto, il a analysé l’eau en fonction des émotions. Les cristaux de l’eau sont magnifiques dès qu’il s’agit d’amour, gratitude,… à l’inverse pour toutes les émotions négatives.

Sachant que nous sommes constituées à 70% d’eau, il est indispensable de cultiver l’amour de soi et de son corps si on veut que nos cellules et nos organes soient en parfaite santé.

 

Comment mes lectrices peuvent-elles te trouver et te contacter ?

J’ai créé le site www.debbysharing.be, j’y parle du NIA et il y a mon blog avec déjà plein d’infos et d’astuces pour accepter et aimer son corps tel qu’il est.

Il y a la possibilité de s’inscrire à ma newsletter qui est envoyée toutes les deux semaines avec les nouveaux articles ou vidéos, les nouveautés du moment et mes découvertes qui vont vous aider sur ce chemin d’amour.

 

Pour le NIA, je donne cours à Waterloo et à Auderghem en soirée (Belgique).
La saison se termine le 26 juin 2015 (pas de séances pendant les vacances scolaires).
Toutes les infos sont sur www.debbysharing.be/nia-fitness-holistique/

 

 

NIA-web

 

Et vous ? avez-vous déjà essayé le Nia ? qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi ça dans les commentaires, je suis curieuse de lire vos témoignages!

 

Enregistrer

Découvre comment doubler tes chances de succès pour tes essais bébé





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT ! Accédez gratuitement à l'atelier vidéo : Essais bébé - 5 pièges à éviter pour booster votre fertilité -->Cliquez ici