Ce que je me suis dit pour réussir à accepter les grossesses des autres

accepter grossesses positivemindattitude

Quand on est infertile,  la notion du temps est… comment dire… complètement différente de celle du commun des mortel!
Ca veut dire qu’on a l’impression que le temps s’arrête (et que rien ne vient…), sauf que pour les autres, le temps ne s’arrête pas! au contraire, il file à toute allure!

Je me souviens de ceux autour de moi, qui en étaient déjà à leur 3ème enfant alors que moi…
je n’avais toujours pas réussi à faire le 1er!

Pourtant, même si c’était parfois particulièrement compliqué (je ne vous le cache pas), je me suis promise de toujours être capable de me réjouir pour les autres qui, eux, allaient connaître cet immense bonheur.
Pourquoi ? simplement parce qu’on ne sait jamais réellement ce que les gens endurent dans leur vie.  Après tout, en tant qu’infertile, nous réussissons à merveille à faire semblant : nous réussissons à trouver la force de sourire alors qu’on a passé la nuit à pleurer, on fait répond « ça va bien » alors que rien ne va.  Si nous parvenons à le faire, peut-être que d’autres le font aussi pour d’autres raisons que les nôtres.

Ce que je me disais…

Et si je me réjouissait toujours avec les autres de leur bonheur, c’est aussi parce que je me répétais sans cesse, qu’un jour ce serait mon tour et que j’aimerais que les autres se réjouissent aussi avec moi…
Pour éviter de me déprimer, je me suis dit que chaque grossesse que j’entendais, me rapprochait un peu plus de la mienne.
Ca n’a pas toujours été facile (croyez-moi!), surtout quand je croisais des gamines qui en étaient déjà à leur quatrième alors qu’elle ne parvenait pas à en gérer un seul… Mais ça, ça reste un jugement personnel… et qui suis-je finalement pour juger si sévèrement ?
Ce que je me suis dit aussi, c’est que lorsque je serais enceinte, je n’aimerais pas être jugée ou jalousée (parce que j’ai galéré jusqu’au bout pour l’avoir ce mini-nous!).
Et effectivement, une fois enceinte, je voyais parfois les regards envieux du coin de l’oeil de certaines femmes (sans doute infertiles elles aussi!), mais elles ignoraient tout de mon parcours.
Accorder à toutes ce droit au bonheur est essentiel pour vivre pleinement ensuite son propre bonheur quand il vient finalement sonner à votre porte…
Et si vous n’y parvenez pas encore, pas de panique! Comme je le disais, c’est loin d’être facile… si vous avez envie d’essayer, commencez simplement en vous disant que vous ne connaissez rien des douleurs de l’autre… et qu’un jour, c’est vous qu’on regardera comme ça…
Et vous ? Est-ce que vous réussissez à vous réjouir du bonheur des autres ?
Cet article vous a plu ? Alors commentez et partagez pour permettre à d’autres «infertiles» de le découvrir !   ♥

 

Enregistrer

Découvre comment doubler tes chances de succès pour tes essais bébé





  3 comments for “Ce que je me suis dit pour réussir à accepter les grossesses des autres

  1. Anique
    31 mai 2017 at 15:42

    Merci bcp pour ce témoignage méga positif!!!! je sais comment c’est difficile de voir des ventres ronds quand tu n’arrives pas tomber enceinte pendant des années… tu essayes et essayes mais rien toujours déception… en ce moment tu es loin de penser positivement pourtant il faut essayer. lors de ma dernière tentative au centre Biotexcom on m’a conseillé un psychologue pour parler de mon état de moral car j’ai pensé que cette fois ce sera foutu aussi…
    Je peux dire que le soutien de proches est indispensable aussi car c’est la base de ton vie pendant ces jours d’enfer.

    • Mia
      31 mai 2017 at 17:32

      Merci Anique pour ton commentaire! Tu as raison de te faire accompagner pour ton moral, c’est indispensable!
      Et peut-être l’as-tu lu/vu dans un de mes articles et vidéos, le stress réduit considérablement tes chances. Donc première action à prendre dès maintenant : prendre soin de toi! (c’est souvent ce qu’on oublie de faire…). Et si tu as besoin d’aide, ce site est là pour toi!
      N’hésite pas à me contacter.
      Je te souhaite un magnifique ++!

  2. DJIVAN Sounita
    10 décembre 2017 at 19:40

    Coucou Mia! Merci pour cet article. C’est loin d’être facile c’est vrai. Moi pour réussir à accepter, je me suis fait aidé par des homéopathies. La réaction de ces nouvelles mamans ou maman pour la xxxx ème fois peuvent aussi nous énerver. Il n’y a pas si longtemps j’ai félicité une cousine qui venait d’avoir son deuxième enfant et en complimentant son bébé. Et là elle commence à me dire: « IL EST PEUT ETRE TEMPS QU’ON VOIT LE TIEN! TU ATTENDS QUOI LA » alors j’ai répondu: Je n’en veux pas!
    Je partage cette petite histoire car je suis sûre de ne pas être seule dans ce cas. Et yen a juste marre de devoir trouver des excuses et se justifier. Donc maintenant, je ne me laisse plus atteindre et je réponds: JE NE VEUX PAS D’ENFANT. voila… que voulez vous que la personne en face dise à cela?

    Merci pour tes supers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT ! Accédez gratuitement à l'atelier vidéo : Essais bébé - 5 pièges à éviter pour booster votre fertilité -->Cliquez ici