Améliorer sa fertilité grâce à la Slow Cosmétique

Slow Cosmétique Insta

 

 

 

Comme tu le sais, il me tient à coeur de partager avec toi tout ce qui peut avoir une incidence sur la fertilité de manière à t’aider à augmenter tes chances de tomber enceinte et d’enfin devenir maman.
 
Et pour cela, aujourd’hui je tenais à te parler de la Slow Cosmétique.
 
Tu vas découvrir en quoi et comment cela peut t’aider considérablement à préserver et à booster ta fertilité.
Et pour cela, qui de mieux placé que l’Association Slow Cosmétique elle-même ?
 
La Slow Cosmétique a été créée en 2012 par l’aromathérapeute et cosmétologue Julien Kaibeck.
 
 
 
 

Qu’est-ce que la Slow Cosmétique peut apporter aux femmes qui souhaitent faire un bébé ? Quel est le lien entre la slow cosmétique et la fertilité ?

Le mouvement Slow Cosmétique incite à une consommation de cosmétiques plus écologique, saine, intelligente et raisonnable.
 
Il exclut donc nécessairement les ingrédients synthétiques suspectés de perturber le système hormonal et donc la fertilité.
 
Adopter la Slow Cosmétique permet ainsi de revenir à des gestes et des produits plus simples et plus sains dans la salle de bain, de façon à mieux prendre soin de soi et de sa santé à long terme (sans parler de l’environnement et du portefeuille).
 
Cela ne peut être que bénéfique au système hormonal et donc à la fertilité car on connaît et maîtrise les ingrédients utilisés au quotidien pour plus de sécurité.
 
 
 

Que sont les perturbateurs et dans quels produits les trouve-t-on ?

En 2002, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a proposé la définition suivante d’un perturbateur endocrinien , et elle est encore largement acceptée aujourd’hui:

« Un perturbateur endocrinien est une substance exogène [une substance provenant de l’extérieur du corps] ou un mélange qui modifie la (les) fonction (s) du système endocrinien et provoque des effets néfastes sur la santé dans un organisme intact ou ses descendants ou (sous) populations ».

 

Avec une telle définition, aucun ingrédient cosmétique ne serait classé comme un perturbateur endocrinien. C’est un peu fou, mais c’est là la définition de l’OMS.  Du coup, l’industrie cosmétique conventionnelle nous dit de ne pas nous inquiéter, et continue à utiliser dimethicone, PEG, phtalates etc.

Pourtant, on sait aujourd’hui que les effets des perturbateurs endocriniens sont pernicieux : ils dépendent évidemment de la dose, mais aussi de leur accumulation dans le corps ainsi que de la répétition des expositions.

Le système endocrinien est constitué de 8 glandes principales: l’hypophyse, l’hypothalamus, la pinéale, la thyroïde, le thymus, le pancréas, les surrénales et les testicules ou les ovaires.

Toutes ayant un rôle important dans la fertilité.

Attention toutefois, la cosmétique naturelle comporte quelques ingrédients avec des effets sur le système hormonal (certaines huiles essentielles par exemple) donc n’opposons pas « chimie synthétique = dangereuse versus naturel = sans danger ».
Il faut connaître les ingrédients et leurs propriétés avant de les utiliser, et toujours demander conseil à un spécialiste en cas de doute.

 

Dès lors, la Slow Cosmétique vous recommande d’éviter toujours les ingrédients suivants :

  • Cyclopentasiloxane (émollient dans les perturbateurs endocriniensshampooings notamment) et dimethicone (silicone dans les fonds de teint).
  • Diethyl phtalate (plastifiant, dans des vernis ou des base makeup)
  • Methyl-, propyl-, buthyl-, ethyl-, isopropyl-, et benzylparaben (des conservateurs)
  • Phenoxyéthanol (conservateur et co-solvant)
  • Triclosan (conservateur, surtout dans certains dentifrices)
  • EDTA (conservateur récurrent dans les savons industriels par exemple)
  • Parfum synthétique aux phtalates : le mot parfum non suivi d’une astérisque dans un cosmétique non bio désigne pas toujours mais souvent un parfum synthétique, et donc la présence possible de phtalates (qui fixent le parfum).
  • Oxybenzone (filtre UV présent dans beaucoup de produits solaires et anti-âge).
 
 

 

 

Est-ce que les produits ciblés par la slow cosmétique ciblent uniquement les produits de soin ou est-ce que d’autres produits sont concernés ?

La Slow Cosmétique est une façon de consommer les produits d’hygiène et de soin, cela concerne donc aussi bien les produits lavants, que les déodorants, soins, maquillage, parfums, etc.
 

 

Comment choisir des produits qui vont préserver sa fertilité ?

En évitant tout simplement les produits et ingrédients ayant un effet sur le système hormonal.

Première option : décrypter les étiquettes, mais le doute subsiste toujours vu que la science progresse sans cesse et que de nouveaux ingrédients sont régulièrement pointés du doigt.

Deuxième option : suivre le principe de précaution, en choisissant des produits bio ou, plus engagé, ayant la mention Slow Cosmétique, qui récompense les marques pour leur formules propres et leur marketing raisonnable.
On optera pour une huile de jojoba pour se démaquiller par exemple, au lieu d’une lotion démaquillante pleine de conservateurs douteux, un savon à froid pour se laver au lieu d’un gel douche ou un shampoing remplis de plastiques liquides (dimethicone), etc.

 

Qu’en est-il des produits relatifs à l’hygiène intime féminine ?

En Slow Cosmétique, on recommande un simple nettoyage extérieur à l’eau, comme la plupart des gynécologues.

Le corps n’a en effet pas besoin d’être nettoyé à l’intérieur ou en profondeur à cet endroit, d’autant que les cosmétiques doivent rester des soins « de surface » en contact avec l’épiderme, les cheveux ou certaines muqueuses mais cela s’arrête là.

 

Quels conseils donneriez-vous aux femmes qui souhaitent s’initier à la Slow Cosmétique ?

Il suffit de quelques bons réflexes très simples pour une routine de beauté en mode Slow Cosmétique :
 
  1. On décrypte les étiquettes pour bannir les produits qui fâchent (ou on fait confiance à la Mention Slow Cosmétique pour choisir ses produits)
  2. On adopte une routine simple, adaptée à sa peau, avec des ingrédients nobles, si possible polyvalents pour faire beaucoup avec peu.
 

 

Envie de découvrir la boutique ? Cliquez ici

 

 
 
Pour aller plus loin :
Découvrez l’Association Slow Cosmétique : www.slow-cosmetique.org
La boutique collaborative des artisans félicités par la Mention Slow Cosmétique :
www.slow-cosmetique.com
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 

OFFERT
Essais bébé : 5 pièges à éviter pour booster votre fertilité !
Accédez gratuitement à l'atelier vidéo





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OFFERT ! Accédez gratuitement à l'atelier vidéo : Essais bébé - 5 pièges à éviter pour booster votre fertilité -->Cliquez ici